Archive pour mars 2007

Arambol

Je retrouve Paula, une chilienne croisee une semaine avant a Hampi.
On discute religion, quand arrive un israelien qui nous propose un cours de meditation.
Il ne te regarde pas dans les yeux, mais legerement au dessus de ta tete, il observe ton aura.
L’aura se decompose en plusieurs couleurs, son intensite varie en fonction des gens.
Moi je ne vois rien, j’aimerais bien pourtant.
(Ceci n’est pas Paula)

Beaucoup de gens viennent chercher la spiritualite en Inde, et beaucoup l’ont trouve. Parfois trop bien trouve, elle les a mange tout cru.

Sinon j’ai loue un surf, apres une heure a m’epuiser, j’ai reussi a prendre une vague debout. Grand moment.
Ok ca a dure 4 secondes, je suis content anyway. Bali is coming soon.

Publicités

Vagator

Goa is overrated, je ne comprend pas trop le phenomene .
les plages sont sans plus, l’eau est marron.. moi j’attend mon avion pour Delhi, mais de la a venir en vacances juste pour voir ca…
Du coup j’ai loue une moto, et c’est fini, je passe la journee dessus a bombarder comme un gamin sur les routes, oui maman sans casque.

La mediocrite:
Je pense a ces touristes qui passeront deux semaines cloues sur cette plage a se gaver de pizzas et de tacos tout leur sejour, et qui reviendront dans leur pays raconter leur voyage « en Inde ».
« c’etait bon la bouffe indienne? »
« Ils sont comment les Indiens? »
« t’as vu quoi? »
-euhh…

Oui, il fallait faire 10000 kms pour en profiter. Merci d’etre venu.
Oui, c’est sur, ici c’est moins cher que dans ton pays .
Merci, tu es mediocre.

Old Goa

Old Goa , c’est des eglises, et c’est tout.

La coulante: elle ne previent pas.

Pas de pudeur inutile, personne n’y echappe en Inde.
C’est un incontournable, comme le Taj Mahal.

Panaji

Promenade dans l’ancien quartier portugais, super mignon.Je croise une fille en mode marginal, je passe.
Plus tard, je vais dejeuner, je retombe sur elle.
Je m’assoie a sa table; mademoiselle est allemande, parle un anglais parfait, etudie le chinois et la politique, a passe un an a Shangai.Il faut que j’arrete avec mes prejuges. Elle est super sympa, on dejeune ensemble et on se separe deux heures plus tard sans s’etre echange nos noms.
Les relations sont tellement differentes quand on est loin de ses reperes; parfois j’apprend l’age du petit frere avant le nom de mon interlocuteur.

Palolem

Explications:
-deux allemandes,
-un bus de nuit,
-un driver fou furieux (comme d’hab),
-et un max de bosses.

Pour arriver ici:

Du Karnataka j’arrive donc dans l’etat de Goa.
Palolem, plage avec cocotiers. La plus belle de Goa parait t’il.
L’eau est chaude, tu peux y passer la journee. Le soir, poisson grille a cote d’un couple de danois, la quarantaine.
On discute: ils me soutiennent que je suis « high », que si je continue mon voyage a ce rythme, je ferai une depression dans six mois.
On verra. Je pense au programme qui m’attend cette annee et je n’arrive pas trop a conceptualiser quand ce materialiserait cette depression…
Je resterai quand meme deux jours sur cette plage, ils paraissaient pleins de bon sens ces danois.

Hampi

Voila à quoi peut ressembler une gare indienne.
Je te laisse imaginer les wagons de 3eme classe sans place numérotée.
Ce n’est pas compliqué, j’en ai vu renter par les fenêtres.
La guerre.

Pour changer donc, train de nuit depuis Bangalore.
Au réveil, un vieil indien me fait signe, il me pointe l’horizon, c’est une éclipse de soleil.
Cette scène illustre encore bien la dualité indienne:
Un vieil homme attendrissant me faisant partager ces couleurs magnifiques, tandis que des gamins ramassent les détritus sur la voie ferrée à 6h du matin.

J’arrive à Hampi, capitale d’un immense royaume du 15eme siecle.
Paysages magnifiques.




Comme tu vois,





Dejeuner pres d’une riviere .
Je suis sous un gigantesque manguier ou s’ebattent oiseaux, ecureuils, et un chat.
Au loin un berger et ses chevres sur les rizieres.

Je suis ailleurs.

Le lendemain, la meme: ruines, manguier, paysages.



Bangalore

Bangalore, capitale des nouvelles technologies, avec de l’argent, des filles en jean, un magasin Levi’s, un KFC.
J’ ai l’impression d’arriver dans un autre pays.

Je rencontre Jonathan, un espagnol. On discute, on cherche un hotel, et finalement le soir meme on dormira dans le meme lit. Le lendemain aussi. Oui, ca se passe comme ca en voyage.
Il me parle du concert d’Iron Maiden qui a lieu le jour meme. Je reflechis, il me chauffe..allez c’est parti on va chercher les billets. On arrive sur place: 20000 fans indiens en tee shirt Iron Maiden. Improbable. le groupe est 2eme dans les charts en Inde.
Scene irreelle, apres trois semaines de filles en sari qui baissent les yeux, je reste bloque sur ces couples death metal qui sautent, fument des joints en faisant les cornes du diable avec leurs mains. Il y a un an, on m’aurait dit que j’irais a un concert d’ Iron Maiden en plein centre de l’ Inde, j’aurais rigole grassement.