Archive pour août 2007

Medellin

Week End a Medellin!

La ville est plus jolie que Cali je pense,
Le sculptures de Botero aident peut etre


Je dors a casakiwi, grosse ambiance dans la guesthouse, des jeunes
de tous les pays, pleins de colombiens qui viennent squatter aussi, tres tres bon!
Vraiment nettement plus fougueuse que la normale cette guesthouse.

Programme du week end, avec zero photos, sorry mais cette brique
ne tient pas dans ma poche de jean…merci.

Jeudi,

soiree a La Kasa, la boite des fils et filles de narco-trafiquants.

Ce n´est pas une blague. You can really feel it.
Escobar, le cartel, tout ca c´est fini, mais il ne faut pas rever non plus,
le marche de la coca ne s´est pas arete a Medelllin
Les filles en mode Barbie, sans parler des mecs qui les accompagnent,
tout un cliche.

Assez interessant; il faut savoir que la Colombie est LE centre de

chirurgie esthetique en Amerique. Et ca se voit…
« Dis Maman, tu m’offres des seins pour mes 18 ans please? »
On s’amuse bien avec toute la guest-house dans cette boite ou
on est evidemment les seuls gringos. (14 gringos!)

Je vois un colombien en train de sniffer du poppers:
Je trouve ca assez fort, et je lui demande donc pourquoi, dans une ville
ou le gramme de coke coute moins cher qu‘une vodka-pomme,
il a besoin de se pourrir le nez avec ca.
Reponse, veridique: « mon pere est narco trafiquant, la coca, c´est mauvais,
je prend pas de cette merde, … j´ai des ecstasy qui viennent d´Ibiza si tu veux »
etre humain est vraiment tordu.

Vendredi,

Oz, une autre boite, tres sympa, avec des gens plus « normaux »:
les filles ne sont pas en mode silicone et les mecs n´ont pas
l´attitude « mon papa est un gangster », du coup c´est plus detente!
les filles hurlent, elles connaissent par coeur les paroles des chansons de Shakira
et compagnie… tout le monde danse avec tout le monde.
Reggaeton, salsa…latina fever.

Samedi,

dur de renter dans les boites, negociation: il faut les filles,
apres il faut les chemises, apres c’ est le coup de la carte de membre…
je crois qu´il ne sont pas habitues a voir debarquer autant de gringos d’un coup,
et ils n’apprecient pas forcement.

On fini par rentrer quand meme au Circus, soiree cool, rien de particulier.
Ah si, avant de renter, devant la boite, une voiture part en tirant des coups de feu.

Tout le monde se baisse, petite frayeur, je regarde partout autour,
personne par terre, les videurs rigolent, ok c´est normal…

Juste une intimidation surement, moi ca m´a bien calme pendant 10 minutes.

Je passe vraiment de super moments depuis que je suis arrive en Colombie.

Pourtant je n´ai rien vu de specialement beau ou attrayant pour l’ instant,

mais ce pays, ces gens degagent quelque chose de different.
Ici une photo qui ne sert a rien, c´est juste un bout de Medellinca fait rever hein!

Un bout de l’equipe en recuperation de soiree devant la TV de la guesthouse.
Comme a la maison.

Dans le metro, ces regards intrigues vont en direction de Travis, blond aux
yeux bleux avec des enormes dreadlocks. Ils n’avaient jamais vu ca, c’est sur.Depuis l’election de Uribe, le tourisme commence a bien se developper en Colombie.
Ce nouveau president est un peu a la sauce Sarkozy: ambiance securite, etc…
Les jeunes ne l’aiment pas, mais grace a lui de plus en plus de touristes
se laisser tenter par la Colombie, qui parait plus safe.
Dans les villes, on est une poignee de backpackers pour l’instant,
c’est donc le bon moment pour visister la autentica locolombia.

Publicités

Cali

Oui, je suis arrive en Colombie.
Non, ce n´etait pas prevu du tout.
Ce pays est comme un aimant.
Tous les voyageurs m´en on dit le plus grand bien,
et j´etais trop pres pour ne pas y passer. Je repasse en Equateur sur le retour.

Explications:
De Quito, je suis parti en bus pour Ipiales, a la frontiere, ou je ne faisais pas mon malin.
C’est le genre de ville frontiere ou la nuit tombee, tu ne te sens pas a l’aise.
Specialement quand tu sors du distributeur avec ton gros sac a dos marque TOURISTE.
Ensuite, une nuit a Popayan, beaucoup plus decontractee, avant de rejoindre Cali.

Paysage de la frontiere Ecuador-Colombie:

Arrivee en Colombie, paysages super varies, tres beau.




Pas de photos de Popayan, rien d’interessant a voir.
Ici, une place a Cali, juste pour vous faire voir le metissage.
Blacks, indigenes, latinos et mix des trois.

Cali vu d’en haut.

Ce n’est pas beau, il n’y a pas grand chose a faire, mais cela n’a aucune importance.

Car les gens sont juste adorables. J’ai rarement ressenti ca depuis que je suis parti.

Ils viennent nous parler tout le temps, (je suis avec Lior, un israelien),

sont curieux, toujours pret a aider, et polis en plus.

Ok je m’arrete.

Quito

Vol Mexico-Quito, petit apercu de la frontiere Perou-Equateur

ou je vais passer dans un mois ou deux.

Quito, c´est a 2800m, au milieu des montagnes.
ici la vieille ville, cute!
La nouvelle equipe:
William, francais, qui virevolte de voyage en voyage depuis deux ans
et Mash, ecossaise, qui vient de commencer un tour du monde.
La photo 3 en 1:
-la soupe equatorienne classique
-mon bracelet mega kitsch avec icones religieuses
-et surtout la monnaie equatorienne…le dollar.
Dur a avaler, mais apres crises, inflations, 7 presidents en 10 ans,
le gouvernement a finalement adopte le $.
Je ne vais pas tout expliquer, c´est dans Wikipedia,
mais les pauvres Equatoriens s´en prennent plein la gueule.

Une petite fille qu´on a invite a la soupe en question.
Comme l´Equateur c´est un peu ghetto,
j´ai choisi Juan, seguridad privada, pour me proteger.
Il me suit jour et nuit et est bien evidemment arme.

Le soir, Quito c´est tres sympa aussi.
L´Amerique latine, c´est definitivement DIFFERENT niveau fete.
Des 18h ils sont deja en train de danser:

Ok, le coup de Juan est evidemment une blague, je suis super enjoue en ce moment.
En revanche, c´est vrai que Ecuador est un pays un peu tendu, je ne compte plus
les histoires de braquages, de vols, de faux taxis etc que j´ai entendu.
C´est aussi ca l´Amerique Latine, il va falloir que je m´y fasse!
L´entree d´un restaurant:

Le bonus.
Incroyable mais vrai, j´ai deja pris deux cours de salsa.
Je suis bien evidemment une tache, mais je compte bien m´ameliorer.

Mexico City

Mexico City aka Districto Federal aka DF.
J’y suis reste dix jours.

Il faut que je commence quelque part…allez:

On ne se laissera pas faire!

Meme si les Chilangos (ceux qui habitent le DF) sont tres americanises,

ils restent bien differents et savent le faire savoir.

Par exemple, ces enseignes bien sur sont la, mais savent rester discretes.
Gringos mais pas trop.

Premiere surprise, la ville est incroyablement developpe culturellement parlant.

Je me suis gave de musees, notamment l´exposition sur Frida Khalo
(photos interdites sorry) mais pleins d´autres aussi, gros niveau a chaque fois,
spécialement en art contemporain. Peu de photos, encore sorry.
Rivera et ses muraux hallucinants…


Concert dans le musee, et oui.


Petite excursion a
Teotihuacan, a 50kms de DF. Encore des ruines.
Oui mais c´est la troisieme plus grosse pyramide au monde.

Maintenant au rayon improbable:
je me ballade dans la rue dans le centro historico quand je tombe sur Marine,
Sophie et Aude, des copines que je n´avaient pas vu depuis deux ans, qui habitent
maintenant a Mexico…. Assez fou.
Elles me proposent de venir dormir chez elles, encore merci les filles!
Elles bossent dur, mais sont tres bonne ambiance et detendues!Soiree dans la coloc, tres bon!

Elles me parlent de Florian, encore un ancien de mon ecole que je n´avais pas
vu depuis 4 ans! Now marrie avec Manuela, argentine, il attend un enfant et
habite aussi a Mexico ou il a monte une ecole de langue…
Je passe les derniers jours chez lui: Merci encore les amis!
On se retrouve donc au resto avec une enorme brochette de francais!

La fac de Mexico, L´UNAM: 280 000 etudiants
Le reseau de bus de l´universite, qui est gigantesque, j´y ai passe tout l´apres midi!


C´est deja la reprise des cours, feel like a student!


Pour ceux qui suivent le blog: ici c´est l´ EZLN qui sert le cafe…un parfum de revolte?
Ils sont quand meme presque 300 000.

A DF, le metro est francais. Ils auraient mieux fait d´aller le chercher ailleurs,
ce n´est pas ce que l´on a fait de mieux!

Voila pourquoi les mexicains sont si fat.
Le deuxieme pays le plus obese au monde, derriere tu sais qui.
Coca au petit dejeuner, et ces horribles chicharrones (peau de porc grillee) .
On peut donner des chips a un enfant de deux ans ici, il suffit de les emietter..
veridique, je l´ai vu!

Pour ceux qui prevoient un voyage a DF, une seule boite de nuit a retenir:
AM dans la Condesa. Gros son, super crowd, surtout le mercredi, vraiment bien!

Oaxaca

Sur la route pour aller a Oaxaca, paysage.. .
En deux heures de route on passe de la plage a ces montagnes.__________________________________________________________

Oaxaca, j’y suis reste quelques jours, petite ville sympa, rien de particulier,
sinon cette soiree avec des anglais eclates, ou on s’est incruste dans une
soiree salsa. Ils n’ont pas compris ce qu’il se passait les pauvres mexicains. _____________________________________________________________

Bonus from Oaxaca.
Je vomis le systeme.

Costa Pacifica

Quelques jours sur la cote Pacifique.

Arrivage de poisson sur la plage de Puerto Escondido.
Les vagues sont musclees. A bout de 30 minutes de bodyboard,
je ressors lessive comme rarement. Petites frayeurs meme.

Soiree, rencontres…
De gauche a droite:
Benoit, francais en tour du monde depuis 5 mois, Daniel, mexicain en vacances
(il est flic au passage), Alexandra, roumaine(!), et enfin Mateo, italien.
Tous tres bons!
La photo juste au dessous est cool, je la montre au sale type a l´arriere de la voiture,
ce con ne veut pas me rendre la camera, me demande deux bieres!
On a failli se taper dessus pour rien… tete de rat va.

Sur la route pour Zipolite, 100% authentique celui la.

A l´arriere de la camionette:
Zipolite, encore des grosses vagues.

Le Hamac ou la plage…vue de ma cabaña on the sea.

San Cristobal

San Cristobal de las Casas, encore une petite ville bien sympatique.

Je retrouve le crew de Palenque:
Brook et Stephen from San Francisco, comme l’indique le t-shirt, ils sont
vegetariens, mais aussi cultives, sympas, activistes…
San Francisco way of life I guess!
Hector et Patric from Barcelona.
Tres bons aussi, ces deux barcelonais viennent de commencer un voyage
d’un an en Amerique latine.

Equipe de choc.C´est assez amusant, les deux americains ne parlent pas espagnol

et les deux catalans pas un mot d´anglais…lost in translation.

On passe de super soirees restos, bars tout les cinq sans problemes quand meme!

Depuis que je suis arrive au Mexique, je bois de la biere:
Dos Equis, Corona, Sol, Montejo, Estrella, Modelo, Leon, Superior, Indio, Victoria
Pacifico…Ca ne s´arrete plus. Ils ont un nombre hallucinant de bieres locales.
Du coup j’ai le ventre bien bombe. Dur.

_______________________________________________

San Cristobal, c´est aussi un petit bastion activiste.

La region du Chiapas etant la base de l´EZLN, (plus d´infos ici), on retrouve

un melange de hippies, d´anarchistes, d´etudiants en sciences eco et sociales…

Au menu, documentaires, prises de paroles, tres interessant.

Une serie de pochoirs revolutionnaires sur mon autre blog ici
___________________________________________________________

Je n´ai pas encore aborde ce theme, mais le mexique, ca rime avec religion.

Et ils ne plaisantent pas du tout.

On peut trouver ce genre de vitrine: »Ce sera deux petits Jesus et un Santo Espiritu por favor ».

Les indigenes. Ce n´est pas du folklo, ils vivent vraiment dans des villages

aux alentours, parlent leur propre langue, chaque tribu a son code vestimentaire.
Ils DETESTENT se faire prendre en photo, je n´ai donc tres peu d´images d´eux.

Bien dommage. Une culture a part.

Ils sont trop mignons, vraiment tout petits…

Bonus.

Tuning de capot.


Je serais curieux de savoir ce que Dali aurait pense de celui la!