Archive pour décembre 2007



Cordoba

Comme ca fait longtemps, petit point sur l’itineraire:
depuis Cartagena, Colombie, tout en haut sur la carte, jusqu’a Cordoba.
Tout en bus mon ami.
Petit zoom sur la partie Argentine, tu peux check les etapes en Bolivie aussi pour mieux situer.

Laura, qui m’a gentiment heberge a Cordoba pendant 2 jours.
Elle deteste les americains, est fan de Chavez..mais bosse quand meme dans l’immobilier.
Faut pas deconner, meme les coco dans l’ame doivent se nourrir.

Je me balade avec Wale, on passe a la fac de droit.
On tombe sur un mec qui nous explique pendant 10 minutes que son pays
est le plus beau, le plus fort, le meilleur, tres bon. Un classique argentin.

A Cordoba, il faut en parler, il y a un theme recurrent:
Il pleut des femmes, et j’ecris le post depuis Buenos Aires…
C’etait dingue, saturation.

Je ne comprend pas comment la genetique a pu privilegier ce pays a ce point.
C’est une injustice pour le reste de la planete.
Les argentines sont juste hors competion. En terme de beaute, seules les colombiennes
peuvent faire face. (Pour le peu que je connais du monde evidemment)
Rentrer a Paris voir une demi-moche me lacher des regards hautins devant la Perle
va me faire tout drole je sens.

Je ferme cette parenthese douteuse sur ces photos,

qui ne sont meme pas representatives de la folie du lieu en la matiere.

Une etape tres culturelle du voyage comme tu vois.

Publicités

Mendoza

Une semaine complete a Mendoza..ou j’ai pris 7 photos en tout.
Une ville super mignonne, des arbres partout, des petites places au frais, bref super bien.
Pas de photos.
Je suis aller habiter chez Clemence, une copine de Hanu.
Hanu c’est mon pote rencontre au Perou (cf Arequipa).
La maison ou elle habite est une sorte d’auberge espagnole a la sauce argentine:
barbercues, soleil, grosse detente, des argentins qui passent tous les jours, tres frais.

Diner chez des argentines. Pas de photos.
On discute de nos voyages, et on en vient a parler des boliviens.
Et la, les blagues commencent.
Gentiment racistes, les argentins n’hesitent pas a denigrer TOUS leurs voisins.
Ceux qui s’en prennent le plus sont sans hesiter les chiliens et boliviens.

Hanu risque donc une blague sur les Argentins:
« Comment se suicide un argentin? il escalade son ego et il saute. »
Ca passe, tout le monde est mort de rire.

Anecdote que me sort un gros Argentin a table:
un journaliste, en relatant un accident de la route a reussi a sortir a la tv:
« Un accident de bus, deux personnes mortes, et un bolivien. »
Veridique.
Ca l’a presque fait pleurer de rire. C’est pas beau tout ca.
On a tous ri pour etre honnete.

Je prend une revue qui traine, je tombe sur un article sur operacion triunfo (Star Ac).
Noir sur blanc, je vois ecrit:
« los mexicanos son los mas feo del mundo »>les mexicains sont les plus moches au monde.
Pas de soucis, tout va bien.

Le lendemain, dans le taxi pour aller en boite, avec des argentines:
Une d’elle n’a pas pris ses papiers, elle a peur de ne pas rentrer.
Taquin, je lui propose de se faire passer pour une chilienne, comme ca se sera easy,
on sera tous des touristes..
Elle ne s’en est pas remise, elle me sort « no me digas que soy chilena, aqui es un insulta ».
C’est comme si je lui avait dit qu’elle etait tres grosse et tres tres moche..
Ils me font vraiment trop rire ces Argentins.
En revanche, il ne faut pas qu’ils s’etonnent d’etre detestes dans toute l’Amerique Latine.

Les photos.
Hanu dans le jardin de la maison avec un argentin tres cool.
Le jardin, le lieu des discussions qui ne s’arretent pas.
Les argentins parlent beaucoup, tout le temps.

Hanu again, avec la coloc allemande..
Tout le monde parle espagnol, je commence a apprendre le slang argentin:
Boludo: idiot. Ils le lachent en permanence, c’est affectif.
Pelotudo: abruti, sauf que la ce n’est plus affectif du tout.
Negro: caracterise n’importe qui un peu plus fonce que moi.
Un bolivien est bien evidemment negro.
C’est aussi un terme affectif, au meme terme que gordo (gros) ou flaco (maigre).
Genre: viens la gorda, ou t’es ou negrito?
Ils sont tres bons ces argentins, avec leur accent italien.

Clemence et son mec.
Clemence a rentre la plus grosse entourloupe de l’histoire de Dauphine.
Un echange d’un an en 3eme annee a Mendoza.
Elle bulle mechamment, genre vacances geantes avec QCM aux partiels…
Enorme bon plan!
Elle fait une tete incroyable sur cette photo.
Elle doit surement penser a sa 4eme annee qui arrive, qui sera, elle le sait..differente.


Publicités