Archive for the 'Nepal' Category

Kathmandu

Je mange un fruit dans la rue quand un mec me tend la main.
C’est Wale, un ami de Paris qui fait le tour du monde.
Juste un hasard completement incroyable, mais il est la, devant moi.
On passe donc du temps ensemble a Kathmandu en attendant le petit plaisir qu’on s’est offert: deux jours de rafting.
Le rafting, on en a juste vu a la tv; donc le 1er jour on apprend les bases sur la fin de la riviere, et c’est deja rigolo.

Le 2eme jour, on entre dans le vif du sujet, et ca donne ca:
La riviere s’appelle Bhote Khosi, classe 3-4. Parfait pour des debutants non?!
Wale est tout a gauche, moi tout a droite. Equipe de choc.
Autant dire qu’on a pas ete escroque niveau sensations.
On reste dans Kathmandu le lendemain, et Wale part faire un trek dans les montagnes.
Ca m’a fait super plaisir de pouvoir partager un bout de mon periple avec lui. Pour suivre la suite de ses aventures sur son excellent site, click there.

Moi, il me reste deux jours a errer entre Thamel, (le ghetto touristique de Kathmandu), et Freak Street, plus detendue pour un petit the en fin d’apres midi.
Un the d’ailleurs avec une israelienne arrivant de 5 mois en Inde. J’en apprend a chaque fois. Elle a suivi des cours de developpement personnel, mais aussi des matinees de discussions avec differents gourous locaux dont elle me debite les noms, comme si ca devait me rappeler quelque chose.. Loin des cliches des illumines que j’ai pu voir, elle a la tete sur les epaules et degage une etonnante serenite, elle est super positive, et sa bonne humeur est communicative. Sur le coup, elle me donne presque envie de m’y mettre!Des extraits de son carnet de bord, avec des mantras a chanter pendant la meditation, ses petits dessins, positions de yoga et autres…

Sinon je fais la tournee des boulangeries, j’achete mon billet pour Bangkok, et je met a jour le blog..
Je voulais prendre pleins de photos des thugz locaux car ils sont trop chou sape en cainri, finalement je n’ai que celle la. Enjoy:

Publicités

Le trek!

Le nom du trek, c’est « sanctuaire des Annapurnas » ou « Annapurna Base Camp ».
Le concept, c’est de partir de la campagne, a 900m, et de foncer au pied de l’ Annapurna a plus de 4000m.7 jours a transpirer, a faire bruler mes cuisses. Lever 5h30, coucher 21h. No pain, no gain. Des paysages uniques tout le long.Plus de voitures, ici c’est la nature, l’air extra pur, et des nepalais adorables.
Le cannabis pousse toute seul comme un grand ici, et le « dealer » s’avere souvent etre le proprietaire de la guest-house ou tu dors…Il te sort un shit qu’ il a fait lui meme avec la petite production de son jardin. What else? Les porteurs: ils prennent des charges hallucinantes,ils ont quasiment des epiceries entieres sur le dos. J’en ai vu un en sandales dans la neige, ce sont de vrais guerriers.
Avec ca ils gardent le sourire et prennent le temps d’un Namaste quand tu les croises. Respect. Au debut du trek, les montagnes sont loin, on a des paysages comme ca: avec des petits ponts comme ca:Puis progressivement on se rapproche:
Quand on arrive enfin au camp de base de l’Annapurna, a 4130m, on se retrouve litteralement entoure par ces monstres de 7000 a 8000m.La chaine de l’ Himalaya: un reve de gamin.
En cours c’etait sur une carte du livre de geographie, maintenant l’ Annapurna est devant moi: 8091m vs 1,80m.
Il fait-5 degres, le soleil se leve, et c’est inoubliable.

Pokhara

Arriver au Nepal apres l’Inde, c’est un peu arriver au paradis.
Pokhara, son lac avec vue sur les montagnes, l’air pur, une temperature acceptable…make you feel good.
Je me jette sur un steak de boeuf. Apres 5 semaines sans viande, il me fait un effet comment dire..

Bateau sur le lac avec une israelienne un peu psycho , elle vient de se faire larguer par son mec avec qui elle etait depuis 3 mois, tu comprends.

Du coup elle est trop malheureuse la pauvre.

Moi tout va bien.
Le lendemain je me loue une moto facon Harley et je pars dans la campagne nepalaise. Super apres midi, avec des paysages de ce genre la.